fr / en

Exposition Hécatombe aux Ateliers de Bellevaux

pendant le festival BD-Fil à Lausanne

Exposition du 15 au 24 septembre 2017

Les Ateliers de Bellevaux, Entrebois 27, 1018 Lausanne

Vernissage le 16 septembre à 18h00

Off du festival BD-Fil Lausanne

Heures d'ouverture:
de 16h à 18h30 
et sur rdv (077 449 80 93)

Les Ateliers de Bellevaux, en la personne de Florian Javet, nous font l'honneur de nous inviter à exposer nos travaux récents dans leur magnifique espace d'exposition à Lausanne. L'exposition prendra part à la programmation OFF du festival BD-Fil où nous tiendrons aussi un stand à l'espace Micro-édition du 14 au 18 septembre.

On vous attend le 16 septembre à 18h00 aux Ateliers de Bellevaux pour le vernissage et pour nous voir à toute heure à notre stand dans l'espace micro-édition.

Durant l'été, les membres du collectif Hécatombe se rassemblent pour s'adonner à des expérimentations narratives (voir infra-narratives) à quatre mains. Il y a quelques années, la démarche avait abouti au livre collectif UEEH (Université d'été des éditions Hécatombe). Cet été leurs expérimentations ont donné lieu à des travaux divers, parfois encore inachevés.

Antoine Fischer et Yannis La Macchia se sont retrouvés dans les Pyrénées Orientales à l'atelier Serigrafisch. Dessinant des objets et des textures pour en faire une matière première réutilisable ils ont réalisé un petit ouvrage regroupant des compositions graphiques qui évoquent l’extraction minière.
Aude Barrio et Barbara Meuli se sont rejointes à St.Ursanne pour une expérience de création in-situ dans une ancienne usine de chaux. Elles y ont affiné un langage graphique qu'elles développent ensemble depuis plusieurs années déjà à travers de nombreuses collaborations. 

Antoine Fischer et Thomas Perrodin se sont donnés rendez-vous dans les Pyrénées Orientales à l'atelier Serigrafisch. Dessinant à même l'écran, ils ont répertorié dans un épais ouvrage tiré à quelques exemplaires toute une gamme de personnages hideux décris par H.P. Lovecraft.

Hécatombe

Nous avons fondé Hécatombe en 2004, motivés par une passion profonde pour le dessin et ses possibilités narratives. Nous avions en tête l’idée de toucher à la bande dessinée, surtout pour l’emmener se perdre au loin. Plus d’une décennie après, alors que nous continuons souvent à façonner nos livres nous-mêmes, nos discussions portent sur des disciplines très diverses, entre lesquelles une forme «d’art séquentiel» sert de pont. Nous n’avons pas envie de grossir mais de préserver l’équilibre d’une production à taille humaine qui nous garantit cette liberté accrue.

Nous œuvrons chacun à nos propres publications et les regroupons sous une bannière commune. Nous partageons nos avis, nos goûts et nos opinions, certains que nos travaux s’enrichissent mutuellement. Nous échangeons matériaux, conseils et coups de main, convaincus qu’en définitive l’auteur d’un livre reste son créateur jusque dans son aspect plastique. Nous puisons dans l’éventail des choix habituellement laissés à l’éditeur sans vraiment chercher à le devenir à notre tour.
Nous pensons que la lecture est à ce point influencée par son support de publication, que l’auteur est en droit de penser simultanément l’écriture et l’objet. Nous avons la sensation qu’être auteur ou éditeur, c’est travailler autant sur le contenu que sur la matérialité. Parce qu’en réalité, il n’y a pas de différence entre les deux.

Notre catalogue se construit ainsi, par accumulation de projets divers, reflétant nos idées, discussions et interrogations du moment, pour leur donner vie ou parfois simplement pour en laisser une trace.